Stargate Universe

Stargate Wiki Sémantique — La référence sémantique sur l'univers Stargate
Aller à : navigation, rechercher
Stargate Universe
Logo de la série
Logo de Stargate Universe
Titre original Stargate: Universe
Autres titres
francophones
La porte de l'univers
Genre Science-fiction
Créateur(s) Brad Wright
Robert C. Cooper
Production Brad Wright
Robert C. Cooper
Carl Binder
Martin Gero
Alan MacCullough
Paul Mullie
Joseph Mallozzi
John Scalzi
Pays d’origine Drapeau : États-Unis États-Unis
Drapeau : Canada Canada
Chaîne d’origine Syfy (2009 - 2011)
Nombre de saisons 2
Nombre d’épisodes (pilote de 3h/3 épisodes) - 40 épisodes
Durée 42 min
Diffusion d’origine 2 octobre 2009 – 9 mai 2011
Site Web officiel
Fiche IMDb

Stargate Universe, appelé aussi La Porte de l'Univers au Québec, (abrévié SGU)[1][2] est une série télévisée de science-fiction à venir, faisant partie de la franchise Stargate. La série a reçu le feu vert le 22 août 2008 et sa diffusion a débuté de manière hebdomadaire sur Syfy aux USA à partir du 2 octobre 2009, débutant par le triple épisode (« Air », 1re partie). Sky 1 a diffusé la série dans le Royaume-Uni à partir du 6 octobre 2009. Brad Wright, Robert C. Cooper et Carl Binder en ont été les producteurs exécutifs et les scénaristes principaux. Le tournage de la série a débuté le 18 février 2009.

Étant fermement ancré dans le canon Stargate, Stargate Universe suit les aventures d'une équipe d'explorateurs de la Terre d'aujourd'hui au moment où ils ont trouvé le vaisseau spatial Ancien Destinée. Ils doivent se débrouiller eux-mêmes à bord du vaisseau dans les confins de l'univers car ils ne peuvent pas revenir sur Terre. Le casting annoncé est le suivant : Robert Carlyle dans le rôle du Dr. Nicholas Rush, Justin Louis dans le rôle du colonel Everett Young, David Blue dans le rôle d'Eli Wallace, Brian J. Smith dans le rôle du Sergent-Maître Ronald Greer, Alaina Huffman dans le rôle du Sergent-Maître Tamara Johansen et Elyse Levesque dans le rôle de Chloe Armstrong.

Concept et mise en place[modifier]

Stargate Universe a été conçu comme «une troisième entité complètement indépendante» de la franchise Stargate[3]– à l'opposé de Stargate Atlantis qui a été créé comme série dérivée (spin-off) de la première série, Stargate SG-1. Le producteur de Stargate Atlantis, Joseph Mallozzi a déclaré que Universe doit «ravir les fans de la première heure, mais aussi attirer des nouveaux qui ne savent pas forcément faire la différence entre un Ancien et un Asuran» et qui est «dans bien des domaines [...] un ajout plus cérébral et mature à la franchise». Bien que fermement ancré dans la mythologie Stargate préétablie, Stargate Universe nous permet d'explorer une nouvelle direction excitante».[4] La nouvelle série sera plus à suite encore que ses prédécesseurs.[5]

Comme les deux premières séries de la franchise, Stargate Universe se déroule dans le temps présent et non dans un avenir distant.[3] La série se situe dans le vaisseau Ancien Destinée, qui est l'une des expériences Anciennes pour semer des Portes des Étoiles dans les galaxies il y a des millions d'années, mais qui a été perdu à cause de l'ascension des Anciens. Alors qu'un premier vaisseau a été envoyé pour poser les portes dans les galaxies, un second vaisseau, le Destinée, était supposé suivre une mission préprogrammée d'exploration de ces galaxies, mission qui s'est arrêtée au moment de l'ascension des Anciens. Afin d'atteindre le vaisseau, une adresse devait être appelée en utilisant neuf chevrons, possibilité que l'on ne connaissait pas encore.[6] La série démarre quand une équipe de soldats et de scientifiques de la Terre s'enfuient par la Porte des Étoiles pour trouver le Destinée[7] alors que leur base est attaquée ; incapables de retourner vers la Terre, ils doivent se débrouiller à bord du vaisseau pendant que celui-ci les emmène aux confins de l'Univers.[8][9][10] Les scénaristes ont évoqué la possibilité que chaque saison représente un voyage du Destinée dans une galaxie différente.[11]

La série est plus basée sur les relations entre les personnages, les épisodes plus liés les uns avec les autres[12] et contiennent plus d'action dans l'espace que SG-1 ou Atlantis.[8] «Survie et sacrifice» ont été les deux thèmes principaux qui ont été évoqués lors des stages scénaristiques préliminaires de la série, [13] montrant que même les systèmes vitaux tels que l'approvisionnement en air posent problème.[14] Stargate Universe est «beaucoup plus sombre» que les séries Stargate précédentes, débutant avec trois morts majeures dans l'épisode pilote et comportant un suicide dans le sixième épisode («« Eau »»),[15] quoique l'humour restera toujours un élément de la franchise.[16] La série se focalise plutôt sur les gens à bord du vaisseau au lieu de l'exploration des planètes,[12] et selon les mots de Brad Wright, d'«espérer explorer les aliens véritables, et éviter tous ceux au visage en caoutchouc parlant anglais» [16] Malgré la focalisation sur la survie, la série «se focalise aussi sur l'exploration et l'aventure – et, par extension, aussi les rencontres occasionnelles d'alien».[17] Il ne sera pas question d'une seule race dominante de méchants comme dans SG-1 et Atlantis.[16]

Développement[modifier]

Les producteurs de Stargate Brad Wright et Robert C. Cooper avaient prévu tout d'abord d'écrire le scénario du pilote de Stargate Universe pendant l'été 2007, rendant possible une première pour 2008.[3] La série fut alors rangée comme «série très chère» pour Syfy au dernier trimestre 2007 et selon Wright, «l'avertissement fut reçu fort et clair».[6] Cependant, le projet fut mis entre parenthèse à cause du travail en cours sur Stargate Atlantis et Stargate : Continuum, et de la grève de la Writers Guild of America en 2007-2008.[3][6] La série a reçu le feu vert officiel pour un départ en 2009 par Syfy le 22 août 2008, peu après l'annonce de l'annulation de Stargate Atlantis.[8] Joseph Mallozzi expliqua que la nouvelle série aurait des salaires et des frais de licence plus bas qu'une nouvelle sixième saison de Stargate Atlantis n'en aurait eu.[18] MGM finance aussi le projet.[19]

Brad Wright jeta la série et les cinq premiers épisodes aux scénaristes et producteurs de Stargate Atlantis vers la mi-septembre 2008.[4] Wright, Cooper, et Carl Binder produisent la série, alors que Joseph Mallozzi et Paul Mullie en sont les scénaristes et les producteurs consultants.[12] Les scénaristes de Stargate Atlantis Martin Gero et Alan McCullough contribuent au scénario, mais ne font pas partie de l'équipe de base des scénaristes.[20] L'auteur et blogueur John Scalzi a été embauché comme conseiller créatif, «un job de travail de fond plutôt que de premier plan».[21] La majorité de l'équipe de Stargate Atlantis comme le coordinateur cascades James Bamford et le compositeur Joel Goldsmith se sont déplacés vers Universe.[22]

Les scénaristes ont commencé à plancher sur les histoires de la première saison vers mi-novembre 2008.[13] Des nouveaux scénaristes ont été auditionnés pour des scenarii libres ainsi que des possibles positions dans l'équipe.[19] L'US Air Force et le corps des Marines ont revu les scenarii.[20] Le premier appel de distribution fut lancé fin septembre 2008.[23] Le début du tournage de Stargate Universe était prévu normalement pour le 4 février 2009,[24] mais fut reporté au 18 février 2009.[25] La série a été tournée sur les plateaux 2, 4 (plateau Destinée) et 5 (plateau Base Icare) du Studios Bridge[17][26] (SG-1 et Atlantis ont été tournés sur les plateaux 5 et 6),[25] les extérieurs sont tournés dans et autour de Vancouver, en Colombie Britannique.[24] Des parties d'un des premiers épisodes a été tournées dans et autour de Alamogordo au Nouveau Mexique vers fin avril début mai 2009 (« Air », 3e partie.[27] Stargate Universe montrera des mondes créés par ordinateur filmés sur des plateaux digitaux.[16]

Sci Fi Wire a publié des dessins du Destinée en octobre 2008.[28] La première photo de promotion de la distribution (sans costume et en tenue décontractée) a été publiée le 20 mars 2009.[29] Le même jour, la chaine Syfy a commencé à diffuser un trailer de trente secondes de Universe, montrant différents clips de l'équipe Universe dans le vaisseau et la Porte des Étoiles SGU avec les premiers effets spéciaux.[30] Joseph Mallozzi, qui poste souvent des photos sur l'envers du décors de SG-1 et d'Atlantis dans son blog, a dit que la MGM voulait garder le plateau de tournage secret jusqu'à un avenir proche.[17]

Distribution[modifier]

Des courtes analyses de personnages pour les principaux de la série (créés pour les appels de casting) ont été lâchés sur internet le 17 septembre 2008.[23][31] Joseph Mallozzi expliqua que la réaction initiale des fans largement négative[4][12][16] était une réponse passionnée à l'annonce faite précédemment de l'annulation d'Atlantis.[12] Brad Wright a rejeté les commentaires négatifs disant qu'il s'agissait d'une réaction isolée contre l'énoncé du réseau ; les analyses des personnages ont été écrites afin d'aider les directeurs de casting et les agents dans le processus de présélection et «sonnent toujours creux, et si elles sont écrites pour apparaitre 'profondes' c'est tout simplement ridicule».[16] Robert C. Cooper répondit quant au fait que le casting est jeune que la distribution SG-1 était assez jeune lors de sa première saison. les producteurs «recherchaient des personnes qui étaient un peu plus identifiables et contemporains», avec un «point de vue monsieur tout-le-monde» une fois mis en face du problème.[31] Martin Gero considéra Stargate Universe comme une série d'ensemble, plus encore que les deux précédentes séries d'action Stargate.[7]

Des auditions se sont tenues à Los Angeles.[32] Les producteurs cherchèrent des noms bien connus pour les rôles maitres, mais cherchèrent surtout à trouver «d'autres nouveaux visages, ou des personnes que vous avez vu ailleurs mais que vous n'en aviez même pas conscience».[31] L'acteur Robert Carlyle fut le premier de la distribution principale à être annoncé vers la mi-décembre 2008.[33] Le casting de Justin Louis, David Blue, Brian J. Smith et Jamil Walker Smith faisant partie de la distribution principale fut annoncé vers la mi-janvier 2009.[1] Le casting de Alaina Huffman et Elyse Levesque fut annoncé fin février 2009, en même temps que les autres acteurs dont le statut de principal ou récurrent n'avait pas encore été établi.[34] La distribution est américaine (Blue, Smith et Smith), canadienne (Louis, Levesque et Huffman) et écossaise (Carlyle).

Distribution principale[modifier]

  • Robert Carlyle dans le rôle du Dr. Nicholas Rush[1] – Le «scientifique brillant du vaisseau animé d'un esprit de Machiavel»[35] que Joseph Mallozzi tout a d'abord appelé Dr. David Rush dans son blog vers la mi-novembre 2008.[13] L'équipage du vaisseau croit que Rush est en train de perdre la tête, mais en fait il a toujours une raison pour ses actions.[15] Mallozzi rectifia les rapports de distribution vers la mi-décembre 2008[33] en disant que Rush «n'est pas le leader de l'expédition improvisée. Cet honneur incombe au Colonel Everett Young. Pour le moment. Mais les choses peuvent changer à bord du vaisseau opéré par un groupe disparate dont chaque membre a des préoccupations très différentes...»[35] Rush est le seul personnage principal confirmé[16] qui n'a pas été mis dans les ébauches initiales de casting.[23] À peu près une année avant d'avoir été approché, Carlyle voulait essayer quelque chose de nouveau dans sa carrière et s'était rapproché des compagnies de télévision à Los Angeles. Ils lui firent plusieurs propositions, mais Stargate Universe l'attira plus fortement parce que «tout à coup, un drame se déroulait dans l'espace, [et] dans le passé, c'était quelque chose qui manquait un peu dans ce domaine».[10] Il était au courant du succès de la franchise Stargate et a vu «pas mal d'épisodes de SG-1, plus un paquet d'Atlantis».[14] Carlyle accepta le rôle à cause de la prise de position de Wright et Cooper sur l'aspect dramatique et la direction de la série, et parce qu'il est «[honêtement] plus que préparé» à jouer le personnage si possible plusieurs années.[14] Selon Robert C. Cooper, Carlyle gardera son accent ecossais pour le rôle.[36]
  • Justin Louis dans le rôle de Everett Young[1] – Décrit dans l'ébauche initiale comme «beau, compétent, ancien leader d'une équipe SG» dans la quarantaine et ayant le grade de colonel. Il est un peu «le Jack O'Neill d'il y a dix ans» bien qu'il ait des abords plus difficiles. Au début de Stargate Universe, il a été marié pendant deux ans et est le commandant par intérim d'une base secrète hors Terre.[23]
  • David Blue dans le rôle de Eli Wallace[1] – appelé Eli Hitchcock dans l'appel de distribution,[23] Eli Wallace est un «tir-au-flanc de première» du haut de ses vingt ans tout juste atteints et un «génie extrème» en mathématiques, ordinateur et dans d'autres domaines. Il un rejeté social avec un «sens acerbe de l'humour», et manque de confiance en ses capacités. L'ébauche de personnages le compare au «personnage de Matt Damon dans Will Hunting avec un peu de Jack Black en plus».[23] Il est la principale source de la partie comique de la série.[15]
  • Brian J. Smith dans le rôle de Matthew Scott[1] – Un jeune membre du SGC talentueux et bien entrainé de vingt ans tenant le grade de lieutenant. Il est «mentalement non préparé à l'urgence de la situation» à l'intérieur du vaisseau. Il était nommé Jared Nash dans l'appel de distribution initial.[23] Avant de faire partie de la distribution, Brian J. Smith travaillait comme acteur de plateau à New York depuis un an et demi et a vu quelques épisodes de Stargate. Smith a enregistré son audition Stargate Universe et fut invité à un test caméra à Los Angeles. Il reçut la nouvelle de son embauche quelques jours après le test caméra.[37]
  • Jamil Walker Smith dans le rôle de Ronald Greer[1] – Nommé dans les premiers documents de distribution Ron "Psycho" Stasiak,[23] Ronald Greer est un Marine «grand, fort, silencieux» âgé de 20 ans avec un passé mystérieux, qui a du mal à contrôler son tempérament dans des situations hors combat. l'ébauche des personnages le compare au personnage d'Eric Bana ("Hoot") dans La chute du Faucon Noir.[23] Il a le grade de Sergent-Maitre.[38]
  • Elyse Levesque dans le rôle de Chloe Armstrong[34] – Elle est la fille «sensationnelle et sexy» d'un sénateur des USA d'environ vingt ans, qui sera éprouvée «après la mort tragique de son père et les circonstances terribles du fait d'être piégée dans un vaisseau spatial».[23] Son père (joué par Christopher McDonald)[39] avait une vision politique du programme Porte des Étoiles visant à essayer d'appeler le neuvième chevron.[40] Avant que les producteurs aient fixé le nom définitif, le personnage était appelé Chloe Carpenter[23] puis Chloe Walker.[40] L'«audition merveilleusement tout en nuances» de Levesque a convaincu les producteurs de l'engager, parce qu'elle a démontré une «capacité impressionnante d'adaptation dans deux scènes très différentes [et] exigeantes».[39]
  • Alaina Huffman dans le rôle de Tamara Johansen[34] – Appelée Tamara Jon dans l'ébauche des personnages, elle est une aide-médicale du SGC d'environ vingt ans avec une expérience du terrain hors de la Terre. Elle vient d'un milieu modeste, pourtant elle est «belle, forte, intelligente, compétente». Au début de la série, elle est dépassée par son manque de connaissance et d'expérience en médecine, et par le manque de médicaments et de matériel médical dans le vaisseau.[23] Elle a le grade de Sergent-Maître.[38] Mallozzi a qualifié l'audition de Huffman en décembre 2008 de «tellement bonne, que franchement, nous aurions été fous de ne pas la prendre».[39]

Distribution au statut non encore défini[modifier]

Les noms de plein d'autres personnages ont été annoncés dans le blog de Mallozzi[5][41] et dans des rapports de distribution via GateWorld depuis novembre 2008.[40][42] Les acteurs suivants ont été engagés, mais leur statut en tant que principaux ou récurrents.

  • Ming-Na dans le rôle de Camile Wray[34] – Une comptable de la CIS qui devient par défaut le membre le plus important de la CIS isolé dans le vaisseau. Elle possède «une fausse idée de l'importance et de la supériorité sur les autres populations militaire et civile allant de pair avec son obstination à le revendiquer».[40] Mallozzi pensait en décembre 2008 que le personnage «possède plein de potentiel pour se mettre dans la peau de Young et compagnie. Elle est en fin de compte le genre de personnage qu'on aime ou qu'on déteste, qui démontrera le fléau à beaucoup de principaux dans la série, et probablement aussi à certains qui la verront».[41] D'abord mentionné dans le blog de Mallozzi fin novembre 2008,[5] Camille Wray fut considéré comme un personnage potentiellement récurrent après sa première apparition dans l'épisode pilote.[40] Elle est apparue dans « Eau » et dans l'épisode de mi-saison en deux parties.[39][43]
  • Lou Diamond Phillips dans le rôle du Colonel Telford[34] – Un militaire de carrière «sûr de lui et entêté». Il est grandement considéré par ses supérieurs et se trouve être le leader choisi de l'éxpédition.[38]
  • Christopher McDonald dans le rôle du Sénateur Alan Armstrong[39][44] – Le père de Chloe Armstrong. Il est le surveillant politique concernant le programme Porte des étoiles essayant d'appeler le neuvième chevron, [40] mais meurt dans un des premiers épisodes d'Universe.[23]

Distribution de transfuges des autres séries[modifier]

Dès le départ, Robert C. Cooper a écarté toute inclusion permanente d'un des personnages bien connus des deux précédentes séries Stargate, bien qu'«il y aura certainement plein d'occasions pour en avoir, et il y aura certainement quelques visages familiers dans le pilote et dans des épisodes ultérieurs.[31] Michael Shanks (Daniel Jackson) fera une petite apparition dans l'épisode pilote,[45] ainsi que Gary Jones (Walter Harriman).[46] Brad Wright a approché Robert Picardo (Richard Woolsey), qui a déclaré être intéressé d'apparaitre tôt dans la série.[47] Ona Grauer, qui a joué le rôle de l'Ancienne Ayiana dans SG-1 et Atlantis, apparaît aussi dans un des premiers épisodes d'Universe.[39] Richard Dean Anderson (Jack O'Neill) apparaitra dans plusieurs épisodes SGU dont le pilote.[48] et « Eau ».[46] Amanda Tapping (Samantha Carter) a été confirmée comme guest star dans SGU[44] et a jouée dans « Air », 2e partie, « Ennemi intérieur ».

Épisodes[modifier]

La Porte de l'Univers.png

Stargate Universe comporte des épisodes indépendants et des épisodes en plusieurs parties, mais aura un fil conducteur sur la saison et les personnages beaucoup plus important que sur les autres séries Stargate.[2] Brad Wright a bon espoir que Stargate Universe dure trois saisons ou plus.[16] La série saison aura 40 épisodes et 20 webisodes, soit deux saisons.[20] Brad Wright et Robert C. Cooper ont écrit le pilote de la série en trois parties intitulé Air, qui devait tout d'abord être en deux parties.[13] Selon Joseph Mallozzi, «bien qu'il s'agisse effectivement d'un épisode en trois parties, du point de vue histoire, les deux premières parties ont été diffusées en même temps pour la première».[49] Stargate Universe a été diffusé sur Syfy aux États-Unis en octobre 2009.[34] La chaine britannique Sky 1 a acquis les droits exclusifs pour Stargate Universe et a aussi à diffuseé la série à l'automne 2009.[50] Pour la diffusion francophone, la saison 1 a été diffusée sur Ztélé pour le Québec, depuis le 23 août 2010 ainsi que Série Club, depuis le 29 octobre 2010 et NRJ 12, depuis le 11 février 2011 ont diffusés la série.

Liste de épisodes[modifier]

Pour la liste complète des épisodes, voir Stargate Universe/Liste des épisodes.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 Press release: Four more SGU Cast Members Announced!, 16 janvier 2009, mgm.com. Consulté le 15/04/2009
  2. 2,0 et 2,1 Joseph Mallozzi, « January 16, 2009: Link Issues, Book Discussion, Internet News, and the Mailbag », 16 janvier 2009, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 15/04/2009
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 Darren Sumner, « Universe deals with ninth chevron », 24 mars 2007, GateWorld. Consulté le 14/04/2009
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Joseph Mallozzi, « September 18, 2008: Saying Goodbye to SGA, Looking Forward to SGU », 18 septembre 2008, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Joseph Mallozzi, « November 20, 2008: Tokyo Travel, Spinning Stargate: Universe Day #8, and the Mailbag », 20 novembre 2008, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 Darren Sumner et David Read, « Stargate Universe Revealed! », 5 avril 2008, Gateworld. Consulté le 14/04/2009
  7. 7,0 et 7,1 David Read, « Crossroads – GateWorld talks with Martin Gero », décembre 2008, Gateworld. Consulté le 14/04/2009 Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « gw_crossroads » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  8. 8,0, 8,1 et 8,2 James Hibberd, « "Stargate" stays open with new series », 22 août 2008, Reuters. Consulté le 14/04/2009
  9. Carlyle to star in Stargate show, 16 décembre 2008, BBC News. Consulté le 14/04/2009
  10. 10,0 et 10,1 Scott Collura, « Exclusive: Carlyle Discusses Stargate – Trainspotting, 28 Weeks Later thespian is in the Universe. », 20 mars 2009, IGN. Consulté le 14/04/2009
  11. Joseph Mallozi, « January 26, 2009: City of Saints and Madmen, by Jeff Vandermeer », 26 janvier 2009, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  12. 12,0, 12,1, 12,2, 12,3 et 12,4 Mark Wilson, « Interview: Stargate Writer-Producer Joseph Mallozzi », février 2009, About.com. Consulté le 15/04/2009
  13. 13,0, 13,1, 13,2 et 13,3 Joseph Mallozzi, « November 11, 2008: Spinning Stargate: Universe - Day One », 11 novembre 2008, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  14. 14,0, 14,1 et 14,2 Ian Spelling, « Stargate Universe's Robert Carlyle reveals new episode details », 18 mars 2009, scifiwire.com. Consulté le 15/04/2009
  15. 15,0, 15,1 et 15,2 Meredith Woerner, « Carlyle Reveals Why This Is The Darkest Stargate », 17 mars 2009, io9. Consulté le 14/04/2009
  16. 16,0, 16,1, 16,2, 16,3, 16,4, 16,5, 16,6 et 16,7 Joseph Mallozzi et Brad Wright, « January 2, 2009: Brad Wright Answers Your Questions », 2 janvier 2009, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  17. 17,0, 17,1 et 17,2 Joseph Mallozzi, « March 20, 2009: Promo Particulars, DeLuise Directs, and a Modest Mailbag », 20 mars 2009, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  18. Joseph Mallozzi, « Exclusive interview with Joe Mallozzi », 9 septembre 2008, SG-1 Solutions. Consulté le 14/04/2009
  19. 19,0 et 19,1 Joseph Mallozzi, « November 13, 2008: Get Your Own Staff Weapon, Jelly Under the Weather, and Spinning Stargate: Universe Day #3 », 13 novembre 2008, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  20. 20,0, 20,1 et 20,2 Joseph Mallozzi, « January 24, 2009: To Haggis or Not to Haggis? », 24 janvier 2009, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  21. John Scalzi, « One of My Big Announcements for January », 14 janvier 2009, scalzi.com. Consulté le 14/04/2009
  22. Joseph Mallozzi, « January 31, 2009: I’ll take a DVD, an eight-track cassette, and a tincture of laudanum », 31 janvier 2009, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  23. 23,00, 23,01, 23,02, 23,03, 23,04, 23,05, 23,06, 23,07, 23,08, 23,09, 23,10, 23,11 et 23,12 Darren Sumner, « Meet the Stargate Universe team! », 17 septembre 2008, GateWorld. Consulté le 15/04/2009
  24. 24,0 et 24,1 David Sumner, « Stargate Universe to film in February », 12 septembre 2008, GateWorld. Consulté le 14/04/2009
  25. 25,0 et 25,1 Darren Sumner, « Stargate Universe begins principal photography », 18 février 2009, GateWorld. Consulté le 14/04/2009
  26. Darren Sumner, « January 20, 2009: The Return of Norman Shuttlecock Junior », 20 janvier 2009, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 14/04/2009
  27. Universe episode to shoot in Alamgordo, New Mexico, 11 mars 2009, stargatearchive.com. Consulté le 14/04/2009
  28. Patrick Lee, « Exclusive: Stargate Universe Concept Art! », 24 octobre 2008, Sci Fi Wire. Consulté le 15/04/2009
  29. Michael Ausiello, « Exclusive first look at cast of 'Stargate: Universe' », 20 mars 2009, Entertainment Weekly. Consulté le 15/04/2009
  30. Darren Sumner, « Watch the first Stargate Universe preview! », 20 mars 2009, GateWorld. Consulté le 15/04/2009 Trailers disponibles aussi sur scifi.com/universe.
  31. 31,0, 31,1, 31,2 et 31,3 Across The Universe, 5 novembre 2008, mgm.com. Consulté le 15/04/2009
  32. Joseph Mallozzi, « December 16, 2008: Dinner at the DB Bistro », 16 décembre 2008, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 15/04/2009
  33. 33,0 et 33,1 Nellie Andreeva, « Robert Carlyle is next 'Stargate' leader », 15 décembre 2008, The Hollywood Reporter. Consulté le 15/04/2009
  34. 34,0, 34,1, 34,2, 34,3, 34,4 et 34,5 Nellie Andreeva, « Lou Diamond Phillips in 'Stargate Universe' », 24 février 2009, The Hollywood Reporter. Consulté le 15/04/2009
  35. 35,0 et 35,1 Joseph Mallozzi, « December 15, 2008: Robert Carlyle Onboard, Earl Carl binder Scaramungous, and My Booziest Post Ever! », 15 décembre 2008, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 15/04/2009
  36. Joseph Mallozzi, « February 1, 2009: Dogs, Mailbag, and NFL - I Renounce Thee! », 1er février 2009, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 15/04/2009
  37. David Read, « Future Face – GateWorld talks with Brian J. Smith », janvier 2009, GateWorld. Consulté le 15/04/2009
  38. 38,0, 38,1 et 38,2 Lou Diamond Phillips, Ming-Na join Stargate Universe cast, 25 février 2009, scifiwire.com. Consulté le 15/04/2009
  39. 39,0, 39,1, 39,2, 39,3, 39,4 et 39,5 Joseph Mallozzi, « February 25, 2009: Finally, That Cast Announcement! », 25 février 2009, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 15/04/2009 Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « jm_090225 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  40. 40,0, 40,1, 40,2, 40,3, 40,4 et 40,5 Darren Sumner, « New SGU character breakdowns: Senator Walker and I.O.A. rep », 9 janiver 2009, GateWorld. Consulté le 15/04/2009
  41. 41,0 et 41,1 Joseph Mallozzi, « December 14, 2008: Sleep! Glorious Sleep! And the Search for the Next Big Stargate: Fan Favorite! », 14 décembre 2008, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 15/04/2009
  42. Darren Sumner, « New details on Universe’s supporting characters », 15 janvier 2009, GateWorld. Consulté le 15/04/2009
  43. Darren Sumner, « New details on SGU’s ‘Earth’ », 17 mars 2009, GateWorld. Consulté le 15/04/2009
  44. 44,0 et 44,1 Darren Sumner, « Tapping, other guest stars confirmed for SGU », 15 avril 2009, GateWorld. Consulté le 17/04/2009
  45. Joseph Mallozzi, « April 5, 2009: 3 000 000, All In, Dog Visit, and The Mailbag », 5 avril 2009, GateWorld. Consulté le 15/04/2009
  46. 46,0 et 46,1 Darren Sumner, « Richard Dean Anderson will be on Stargate Universe », 2 avril 2009, GateWorld. Consulté le 15/04/2009
  47. Joseph Dilworth Jr., « Shutting Down The 'Gate: 'Stargate Atlantis' Ends Its Five Year Run », 8 janvier 2009, popculturezoo.com. Consulté le 15/04/2009
  48. Darren Sumner, « Shanks helps kick off Universe », 6 avril 2009, GateWorld. Consulté le 15/04/2009
  49. Joseph Mallozzi, « December 17, 2008: Yes, I think I'll have the everything. », 17 décembre 2008, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 15/04/2009
  50. Steve Clarke, « BSkyB will board MGM's 'Stargate' », 5 avril 2009, variety.com. Consulté le 15/04/2009

Liens externes[modifier]