Samuels

Stargate Wiki Sémantique — La référence sémantique sur l'univers Stargate
Aller à : navigation, rechercher
Samuels
Personnage de Stargate SG-1
image du personnage
Informations biographiques
Surnom(s) « M. le verre à moitié vide » (VO),
« M. Vaut mieux faire exploser tout ce qui bouge » (VF), surnoms donnés par Jack O'Neill[1]
Planète d'origine Terre
Nationalité Américaine
Genre
Race Tau'ri
Espèce Humain
Informations socio-politiques
Occupation Militaire
Grade Lieutenant-colonel
Allégeance US Air Force
Informations non liées à l'univers Stargate
Interprété par Robert Wisden
Première apparition « Enfants des dieux »
« Allez Samuels, laissez-moi le rôle du cynique de service ici, OK ? »
— Colonel Jack O'Neill (SG1 : « Enfants des dieux », VO traduite)

Le lieutenant-colonel Samuels était le commandant en second du bureau du général Hammond (il était alors major). Il fut réaffecté à l'analyse des missions du programme Porte des étoiles au sein du Pentagone. Il a également supervisé le développement des missiles baptisés « Goa'uld Buster »[2] avec le colonel Maybourne dans la zone 51.

Biographie[modifier]

En 1997, le major Samuels était le commandant en second du bureau du major général Hammond.

Évolution du personnage[modifier]

« Enfants des dieux » (1997)[modifier]

Sur ordre du général Hammond, le major Samuels a pour mission de ramener le colonel Jack O'Neill, alors à la retraite, au Stargate Command. Il arrive chez O'Neill avec un officier. Finalement, il réussit à le retrouver sur un toit, regardant les étoiles avec son télescope. Non-intéressé au départ, O'Neill est finalement convaincu lorsque Samuels mentionne que cela est lié à Porte des étoiles.

Au sein du Stargate Command, Samuel assiste le général Hammond pour interroger O'Neill au sujet de la première mission Abydos en 1995 (Stargate, la Porte des étoiles). Il ordonne à un sergent de placer O'Neill en détention, suite à la décision de Hammond.

Samuel devient septique lorsqu'O'Neill balance une boite de Kleenex par la Porte des étoiles pour vérifier si Daniel Jackson est toujours en vie sur Abydos. Samuels craint que les aliens planifient une attaque contre la Terre. Il se trouve sur rampe d'accès avec Hammond quand la boite revient par la porte, vidée et portant le message « MERCI, ENVOYEZ-EN D'AUTRES ».

Samuels semble excédé par la bataille de mots entre O'Neill et le capitaine Samantha Carter. D'après lui, la meilleure solution serait d'enterrer à nouveau la Porte des étoiles comme l'avaient fait les Égyptiens de l'Antiquité auparavant. O'Neill lui réplique que les aliens ont des vaisseaux spatiaux et qu'ils peuvent envahir la Terre « à l'ancienne ». O'Neill suggère plutôt d'utiliser la Porte des étoiles pour effectuer des missions de reconnaissance avant que les aliens reviennent.

Lorsque l'équipe d'O'Neill revient d'Abydos en urgence après avoir subi une attaque, Samuels ordonne la fermeture d'un iris flambant neuf qui vient d'être installé sur la Porte des étoiles.

Samuels est présent lors du briefing qui suit l'attaque des Goa'uld sur Abydos. Il reçoit une note d'un aviateur et dit à l'auditoire que le major Ferretti, qui a été sérieusement blessé lors de l'attaque, est réveillé. Peu après, alors que les nouvelles équipes SG-1 et SG-2 se préparent à embarquer pour une mission sur la planète déterminée grâce aux symboles vus par Ferretti, Samuels rappelle que sauver la femme du docteur Jackson n'est pas l'objectif principal. Il leur donne aussi des instructions concernant l'utilisation du transmetteur de code. Lorsqu'il dit au major Kawalsky qu'il aurait bien aimé les accompagner, Kawalsky réplique qu'il préfère le savoir ici, au SGC.

Moins de deux heures avant l'échéance, Hammond demande à Samuels si les transmissions radio fonctionnent toujours si l'iris est fermé. Samuels répond que oui, mais on ne pourra pas savoir la nature de la transmission (ami ou ennemi). Une heure plus tard, Samuels revient voir Hammond. Ce dernier, agacé, dit qu'il peut se passer beaucoup de choses en une heure. Lorsque l'échéance arrive, Samuels revient au bureau de Hammond, pour la lui rappeler. Après une minute, Hammond donne l'ordre de verrouiller l'iris et de désactiver les transmetteurs. Alors que Samuels descend pour donner les ordres, un vortex s'établit. Il revient pour informer Hammond. Hammond lui demande d'annuler les ordres précédents.

Lorsque tous les réfugiés de Chulak se retrouvent dans la salle d'embarquement, Samuels ordonne de libérer le passage pour les médecins. Plus tard, lorsque la situation est revenue à la normale, il ordonne aux militaires de s'occuper des réfugiés.

Juste après les événements de Chulak, il quitte le Stargate Command pour une raison indéfinie (SG1 : « L'Ennemi intérieur »).[3].

« Décision politique »[modifier]

Promu lieutenant-colonel, Samuels revient au Stargate Command afin de mettre en place un audit concernant les missions Porte des étoiles avec le sénateur Kinsey. Il informe Hammond et SG-1 que le sénateur Kinsey a porté un intérêt certain au programme Porte des étoiles mais que jusqu'ici il n'a pas trop aimé ce qu'il a vu.

Au début de l'audit, Kinsey dit à O'Neill que Samuels a été totalement neutre dans l'affaire. O'Neill réplique que cela n'est pas possible car Samuels a été « contre le programme depuis le premier jour ». Sur demande de Kinsey, Samuel donne une copie des rapports de mission à O'Neill. Il commence ensuite à énumérer les différents rapports.

Peu après la décision définitive de Kinsey de mettre un terme au programme Porte des étoiles, Samuels tente de s'excuser auprès de Hammond. Ce dernier refuse et lui ordonne de sortir de cette base.

« La Morsure du serpent »[modifier]

Quand deux Ha'tak goa'uld apparaissent dans le système solaire quelques jours plus tard, Samuels est chargé de la coordination d'une attaque contre les vaisseaux entre le Stargate Command et le Pentagone. Il dirige de façon arrogante son plan de lancement de deux « Goa'uld Busters »[2] (des têtes nucléaires Mark XII A enrichies au naquadah) contre les vaisseaux goa'uld. Hammond est quelque peu septique quant à la réussite de ce plan.

Une fois l'accord du président des États-Unis donné, Samuels ordonne le lancement des deux missiles. Quand les missiles se trouvent juste face aux vaisseaux Ha'tak, Samuels exprime sa victoire mais les missiles ne réussissent qu'à toucher les boucliers d'énergie des vaisseaux sans les égratigner. La mission étant un échec, Samuels demande alors d'être envoyé vers le site Alpha afin de ne pas se trouver là quand les Goa'uld détruiront la Terre. Hammond refuse la demande, lui ordonnant de rester sur la ligne de front avec les hommes et les femmes de ce poste de commandement.

Quand SG-1 réussit à détruire les vaisseaux et ainsi sauver la planète, Samuels quitte à nouveau le SGC.[4]

Personnalité[modifier]

D'après Jack O'Neill, Samuels est d'un naturel pessimiste, il l'appelle « Monsieur le partisan du verre à moitié vide »[1]. Par contre, Samuels dit être émerveillé par ce qu'est la Porte des étoiles : une merveille technologique.

Autres « Samuels »[modifier]

Ligne de temps altérée[modifier]

Notes[modifier]

  • Le surnom de Samuels donné par O'Neill dépend de la version de l'épisode.
    • Dans la version originale, il s'agit de « M. le verre à moitié vide » (traduction littérale) ;
    • Dans la traduction des sous-titres français de la voix originale, il s'agit de « M. le pessimiste » ;
    • Dans la version française, il s'agit de « M. Vaut mieux faire exploser tout ce qui bouge » ;
    • Enfin pour finir, dans la version française remastérisée Stargate SG-1 : Children of the Gods - Final Cut, on trouve : « M. le partisan du verre à moitié vide ».
  • Dans le Stargate SG-1 - Enfants des dieux, le roman tiré de l'épisode « Enfants des dieux », Samuels a un prénom, Bert. Le prénom n'apparait pas dans l'article car d'après la politique générale du wiki, ce personnage fait partie d'une continuité indépendante. L'article Bert Samuels existe, mais est marqué comme continuité indépendante.

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Voir la section Notes.
  2. 2,0 et 2,1 Ce terme n'existe pas dans la version française doublée où ce missile n'a pas de nom particulier.
  3. Il disparait de la série jusqu'à « Décision politique ».
  4. Il disparait à nouveau définitivement. Le Samuels que l'on voit dans « Retour vers le futur », 1re partie provient d'une ligne de temps altérée.