Épisode:L'Ennemi intérieur

Stargate Wiki Sémantique — La référence sémantique sur l'univers Stargate
Aller à : navigation, rechercher
Épisode Crédits Retranscription Images Citations
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'épisode de Stargate SG-1. Pour l'épisode de Stargate Universe, voir Épisode:Ennemi intérieur.
« L'Ennemi intérieur »
Un épisode de Stargate SG-1
L'Ennemi intérieur.jpg
Teal'c fait face à Kawalsky, possédé par un symbiote Goa'uld.

Titre original The Enemy Within
N° d'épisode Saison 1
Épisode 02
Réalisé par Dennis Berry
Écrit par Brad Wright
Produit par Ron French
Directeur de la photographie Peter Woeste
Montage Charles E. Robichaud
Date de diffusion originale Drapeau : États-Unis États-Unis : 1er août 1997
Drapeau : France France : 20 septembre 1998
Durée 42'24"
Invités
et
Chronologie des épisodes
« Enfants des dieux »  link= « Enfants des dieux » « Enfants des dieux »
« Émancipation » « Émancipation »  link= « Émancipation »
Image titre de l'épisode
Alors que le Stargate Command et l'armée décident du sort de Teal'c, un Goa'uld presque mature prend doucement le contrôle du major Kawalsky sans que personne ne s'en rende compte au départ. Le SGC doit trouver un moyen de le retirer sans tuer le major.
« L'Ennemi intérieur » est le 2e épisode de la 1re saison de Stargate SG-1.

Points essentiels[modifier]

Développement histoire[modifier]

Planètes : P1-269 • P3-575 • P3A-577 • P5-833 • P5-9950 • P6-110
Races :
Technologie :
Vaisseaux spatiaux :
Lieux : États-Unis d'Amérique
Divers :

Histoire[modifier]

Préambule[modifier]

  • Le général Hammond présente au colonel O'Neill et au major Kawalsky les futures destinations des équipes SG-1 et SG-2, déterminées par l'équipe du capitaine Carter : les planètes P3-575 et P3A-577. Daniel Jackson se trouve présent lui aussi. d'après le général, les deux équipes opéreront en même temps. O'Neill et Kawalsky se « chamaillent » quant au choix de la planète.
  • Au moment où le général Hammond reprend en main les deux hommes en disant que c'était lui qui prenait les décisions, l'anneau intérieur de la Porte des étoiles s'active. Le sergent Harriman annonce des voyageurs entrants puis demande la fermeture de l'iris. Hammond ordonne la mise en place de l'équipe de défense puis dit à Harriman de paramétrer et d'enclencher le compte-à-rebours de l'autodestruction de la base à trois minutes.
  • Une fois le vortex établi, de nombreux impacts se font entendre contre l'iris. Kawalsky refuse d'aller quelque part tant que les Goa'uld maintiendront leurs attaques. Daniel pense qu'ils ne peuvent pas les maintenir constamment. Tandis que Carter dit qu'il devraient abandonner lorsqu'il verront que leur bouclier est impénétrable, Kawalsky dit que quelque part, il voudrait bien les laisser entrer pour leur flanquer la correction qu'ils méritent.
  • Une fois le vortex désactivé, Harriman ordonne à l'équipe antiradiation de faire un état des lieux. O'Neill pense qu'il existe des moyens pires pour venir ici. Daniel demande à O'Neill s'il ne pense tout de même pas qu'ils envoient des personnes par la Porte. O'Neill dit qu'ils seraient comme des moustiques contre un pare-brise. L'équipe antiradiation rapporte que tout va bien. Hammond ordonne alors la désactivation du compte-à-rebours et la fin de l'alerte.
  • Kawalsky se tient alors la nuque, et lorsqu'O'Neill lui demande ce qu'il a, il répond qu'il souffre de migraines, qu'il a pris une poignée d'aspirine[1] et que cela n'a rien fait. O'Neill lui ordonne de se rendre à l'infirmerie pour se faire examiner. Kawalsky demande au général Hammond s'il peut disposer. Hammond lui donne son accord et répond qu'il a absolument besoin de lui pour conduire son équipe sur P3-575. En partant, Kawalsky donne un petit coup de poing amical dans le ventre à O'Neill.
  • Kawalsky parti, la Porte des étoiles s'active à nouveau. Hammond redonne le signal de l'alerte et redemande l'activation de l'autodestruction. Daniel demande à Carter si l'iris va tenir. Carter dit qu'il est en titane pur, placé à moins de trois microns de l'horizon des événements, empêchant ainsi la matière de se réintégrer totalement. O'Neill demande à son tour à Carter si l'iris va tenir. Carter dit que dans le cas contraire, le dispositif de sécurité va s'enclencher, la montagne va se vaporiser et il n'y a aucune raison de s'inquiéter. O'Neill dit ironiquement qu'il se sent nettement rassuré.

Acte 1[modifier]

  • O'Neill entre dans le bureau du général Hammond. Hammond comprend ce que ressent Kawalsky, disant que son boulôt lui donnait aussi des migraines. O'Neill lui demande alors ce qui ne va pas. Remarquant qu'O'Neill n'aime pas les préamblules, Hammond annonce à O'Neill qu'il rejetait sa demande d'intégration de Teal'c à SG-1. Un certain colonel Kennedy est en route depuis le Pentagone pour interroger Teal'c et peut-être même pratiquer des tests, étant donné qu'il porte en lui la forme larvaire d'un ennemi particulièrement puissant. O'Neill dit qu'il ne pense pas que Teal'c ait accepté de venir ici pour devenir un cobaye pour les services secrets de l'armée des États-Unis. Lorsque qu'Hammond lui demande s'il est certain que Teal'c ne va pas une nouvelle fois changer de camp, O'Neill répond qu'il en est sûr. Hammond lui dit qu'il est le seul à le penser. Kennedy arrive dans une heure, et que tant que Teal'c sera au SGC, il sera traité avec dignité, mais au-delà, il ne peut rien promettre.
  • O'Neill entre dans une Cellule de détention du SGC, où se trouve Teal'c en train de mediter. O'Neill demande s'il interrompt quelque chose. Teal'c répond par l'affirmative puis demande des nouvelles des ex-prisonniers de Chulak. O'Neill dit qu'ils viennent de renvoyer les derniers par la Porte avant que les Goa'uld frappent à la porte grâce à Teal'c. Lorsqu'O'Neill lui demande combien de temps ils maintiendront les attaques, Teal'c répond qu'il feront peut-être une ou deux tentatives, puis laisseront le temps passer pour s'assurer de la destruction de la Terre. Teal'c dit qu'étant donné que l'iris sera fermé, ils seront écrasés. O'Neill répond qu'il auront une belle surprise.[2] Quand Teal'c demande s'il est prisonnier, O'Neill hésite puis lui dit qu'il est prisonnier. Teal'c dit qu'il comprend. O'Neill lui raconte alors que les Terriens se pensaient tous seuls dans leur petit coin de la galaxie et que les personnes pour qui il travaille ont besoin de le connaître un peu mieux. Teal'c dit qu'il donnera tout ce qu'il sait sans condition et qu'il fera allégeance à la Terre. O'Neill répond que cela ne suffira pas pour l'instant pour qu'ils lui fassent confiance et qu'il ont peur de Teal'c. Teal'c demande alors pourquoi O'Neill n'a pas peur. O'Neill a dit qu'il a vu ce que Teal'c a fait : se dresser contre celui qu'il prenait pour son dieu, refuser de tuer des gens ; pour O'Neill dès ce moment, il savait qu'il pouvait maintenant lui faire confiance. Teal'c dit qu'il va prouver son allégeance, puis demande à O'Neill de lui montrer son monde. O'Neill lui répond par l'affirmative, mais pas tout d'un coup, vu que son monde est grand.
  • Dans l'infirmerie de SGC, le major Kawalsky se fait ausculter par le docteur Nimziki. Ce dernier lui demande si ces migraines ont débuté depuis la dernière mission. Kawalsky répond par l'affirmative et dit que cela devient pire. Il demande si d'autres membres de l'équipe ont les mêmes symptômes, car selon Nimziki, cela pourrait être une réaction aux voyages par la Porte. Kawalsky demande simplement un remède de cheval afin de pouvoir reprendre son service. Puis, en regardant son dos, Nimziki remarque une excroissance et demande ce que c'est. Au moment où Kawalsky demande ce qu'il a remarqué, un forme se déplace à l'intérieur du corps de Kawalsky jusqu'aux cervicales, le faisant hurler de douleur. Les yeux de Kawalsky s'illuminent, puis il saisit le médecin à la gorge et lui brise la nuque.
  • Dans la salle de réunion, Daniel et Carter font une présentation de l'appareil qui se trouve au pied des Portes des étoiles. Selon lui et Carter, il s'agirait d'une sorte de téléphone et il devrait y en avoir un sur chaque planète disposant d'une Porte. Alors qu'il est sur le point de continuer son exposé, il s'arrête, regarde par la fenêtre et demande ce que fait le major Kawalsky dans la salle d'embarquement. Carter ordonne de biper le colonel O'Neill et le général Hammond.
  • Dans la salle d'embarquement, sur la rampe, Kawalsky se trouve visiblement confus. O'Neill et Hammond entrent dans la salle, Carter et Daniel sont déjà là. Kawalsky se demande ce qu'il fait ici.

Acte 2[modifier]

  • Dans l'infirmerie, Kawalsky est assis sur le bord du lit, O'Neill peste pour avoir un médecin. Le docteur Warner, le chirurgien en chef, entre, dit que c'était au docteur Nimsiki de répondre normalement et demande ce dont Kawalsky souffre. Kawalsky répond qu'il a des maux de tête. O'Neill rajoute que ce sont plus que des maux de tête, qu'il a aussi des absences. Warner répond qu'il va lui faire une IRM. O'Neill lui demande de prendre soin de lui.
  • Hammond, le colonel Kennedy et une autre officier sortent du bureau du général. Teal'c entre dans la salle de réunion escorté de deux gardes. Le général Hammond lui présente Kennedy et lui dit qu'il est ici pour collecter ce que Teal'c connait concernant leurs ennemis potentiels. Teal'c répond qu'il dira tout ce qu'il sait sur les Goa'uld, qu'il offre aussi ses talents de guerrier pour aider à les vaincre, et qu'il fait allégeance de son honneur et de sa vie à ce monde. Kennedy lui pose des questions concernant la puissance de feu, les vaisseaux et la physique concernant les Portes des étoiles. Teal'c répond qu'il ne sait pas et que la connaissance de la magie des Goa'uld est interdite.
  • Au même moment, O'Neill arrive et répond qu'il ne s'agit pas de magie puis demande la permission de se joindre. Kennedy se dit ravi de rencontrer O'Neill et dit que le rapport de mission de Chulak l'a vraiment captivé. Au moment où O'Neill parle des droits des personnes dans ce pays, Kennedy l'invite à se joindre à eux. O'Neill salue Teal'c et énonce l'orthographe de « Teal'c » à l'officier présente en insistant sur la position de l'apostrophe.
  • Teal'c dit que les Goa'uld dirigent par la force, qu'ils étaient peu, mais que leur nombre s'accroît. Ils contrôlent plusieurs centaines de planètes peut-être même plus. Dans le cas où une planète contrôlée par les Goa'uld n'est plus intéressante à leurs yeux, le peuple de cette planète est laissé à son sort et doit se débrouiller seul. Certains, comme Apophis, sont de grands rois et règnent sur beaucoup de planètes en tant que dieux. Ils n'ont pas besoin de paix et peuvent éventuellement mettre fin à toute vie. En vaisseau spatial, il mettraient des mois, voire même des années pour atteindre la Terre avec des armées d'esclaves. Kennedy demande d'où viennent ces esclaves. Teal'c répond qu'il y a une légende qui parle d'un monde primitif découvert il y a des millénaires qui s'appelle la Tau'ri, le premier monde où des formes de vie de ce type s'y sont développées. Il est dit que les Goa'uld ont récupéré des êtres de ce monde pour en faire, soit des hôtes, soit des Jaffa soit des esclaves. Ce monde est depuis perdu depuis des siècles. Kennedy et O'Neill lui disent que ce monde est en fait la Terre où ils se trouvent, que est venu ici, que leurs ancêtres se sont rebellés et ont enseveli la Porte des étoiles. Teal'c répond alors que la Tau'ri est le plus grand espoir de ces peuplades présentes sur les autres planètes.
  • Kawalsky est en train de passer une IRM avec le docteur Warner.
  • Daniel et Carter se promènent dans les couloirs. Carter dit qu'elle va faire un détour par la salle de contrôle, car il semble pour elle que les Goa'uld ont abandonné leurs attaques. Puis elle demande à Daniel la dernière fois qu'il a dormi. Daniel dit qu'il ne se rappelle plus, que ce ne sont pas les bruits environnants qui l'empêchent de dormir, mais qu'il n'arrête pas de penser à Sha're, où elle est, ce qu'elle est devenue. Carter lui dit qu'il ne peut pas resté constamment éveillé. Montrant son gobelet de café, Daniel dit qu'il peut essayer. Puis il se ravise et dit qu'il va la retrouver à la prochaine réunion. Daniel se dirige vers un dortoir pour se reposer et au moment où il s'assoit sur un lit double, un bras tombe du lit du dessus. Se levant puis allumant la lumière, il découvre le corps sans vie du docteur Nimziki.
  • Pendant ce temps, le docteur Warner poursuit l'examen de Kawalsky et découvre qu'un symbiote goa'uld est venu entourer ses cervicales. Il revient alors pour dire à Kawalsky il retirait le major du service actif. Le major ne réagit pas, puis tout à coup, ses yeux s'illuminent. Warner a juste le temps d'appuyer sur le bouton d'alerte de l'infirmerie.

Acte 3[modifier]

  • Kawalsky arpente les couloirs et se dirige vers la salle de contrôle. Il bouscule deux techniciens, en dégage un troisième du clavier de commande et commence à entrer les coordonnées de Chulak. Carter arrive et lui demande ce qu'il fait. Kawalsky la bouscule et la dégage. Elle revient, ordonne la fermeture des portes blindées et donne l'alerte dans la salle de contrôle. Il agrippe alors Carter et, avec une voix déformée, lui demande de l'aider tout en lui maintenant sa main sur la bouche.
  • O'Neill arrive dans la salle de contrôle et l'interpelle. Tout en tenant Carter en otage, Kawalsky se dirige dans les couloirs vers un ascenseur. O'Neill les suit et ordonne aux gardes armés de ne pas tirer.
  • Dans l'ascenseur Kawalsky appuie sur le bouton du rez-de-chaussée. Carter le prévient qu'il ne le laisseront pas sortir vivant d'ici car ils tireront à vue. Carter atteint le téléphone d'urgence de l'ascenseur mais Kawalsky la repousse en arrière de la cabine. Carter s'effondre, assommée.
  • À l'extérieur, le général Hammond rejoint Daniel et demande ce qui se passe. Daniel répond que quelqu'un est coincé dans l'ascenseur. Kawalsky, sa voix redevenue normale appelle à l'aide. O'Neill arrive au même moment, débloque les portes de l'ascenseur et demande à Kawalsky ce qui se passe vraiment. Kawalsky répond qu'il n'en a aucune idée mais que Carter est blessée.
  • Dans la salle d'opération du SGC, le docteur Warner montre au général Hammond et au colonel O'Neill le résultat de l'IRM montrant le symbiote enroulé au niveau des cervicales. O'Neill rejoint Daniel et les deux expliquent à Kawalsky, attaché sur le ventre sur une table pivotante, qu'un enfant goa'uld, pas encore mature est entré en lui, provoquant les différentes absences. Kawalsky est surpris et se rappelle seulement qu'ils revenaient de Chulak emmenant Casey qui a été blessé. Kawalsky, apeuré, demande à O'Neill de l'aider et que l'on puisse retirer cette chose de son corps. O'Neill répond que c'est ce qui est prévu.
  • Le docteur Warner explique au général Hammond qu'il a cessé d'administrer les antidouleurs à Kawalsky afin qu'il soit le plus alerte possible. Quand Hammond lui demande si une opération peut être tentée, Warner dit qu'il s'agit d'une opération complexe du fait que le symbiote est entièrement enroulé autour de son système nerveux et que cela pourrait au pire le faire mourir, au mieux le laissé tétraplégique. Hammond lui dit alors que s'il a besoin de n'importe qui dans le monde pour l'assister, il le fera venir dans les 24 heures.
  • Kawalsky demande s'il a blessé quelqu'un. O'Neill lui dit qu'une personne est morte et que quelques unes sont blessées. Daniel ajoute que Carter va se remettre et qu'il va aller la voir. Kawalsky, en larme, dit qu'il ne voulait pas la blesser. Daniel lui répond que Carter ne lui en veut pas. O'Neill rajoute qu'il n'est pas responsable, c'est cette chose qui est en lui. Pour l'instant tout ce qu'il a à faire est de combattre cette chose. Kawalsky dit que cette fois-ci, il a vraiment la trouille de sa vie.
  • Hammond, Kennedy et O'Neill entrent dans la cellule où se trouve Teal'c. Kennedy demande à Teal'c de se lever et de se tenir devant lui. Teal'c demande ce qui se passe car personne ne lui a rien dit. Alors que Kennedy dit que ce ne sont pas ses affaires, O'Neill lui apprend ce qui s'est passé pour Kawalsky. Teal'c déduit qu'ils doivent se demander s'il possède toujours la larve en lui. Kennedy demande à voir. Teal'c soulève alors son tee-shirt et laisse apparaitre sa poche ventrale et la larve qui sort. O'Neill est dégoûté de la scène. Une fois tout remis en place, Teal'c demande les exigences du Goa'uld. O'Neill lui dit que pour l'instant il ne s'est manifesté que lors des absences de Kawalsky. Teal'c dit alors que le symbiote doit rechercher à tout prix un hôte avant qu'il ne devienne mature. Hammond dit qu'ils ont l'intention de retirer le symbiote. Teal'c répond alors qu'il peut tuer l'hôte une fois qu'il ne fait plus qu'un avec lui. O'Neill demande alors quoi faire.

Acte 4[modifier]

  • Dans la salle d'opération, Kawalsky se débat de plus en plus. Hammond arrive et Kawalsky lui demande de faire quelque chose car la douleur est trop intense. Hammond tente de le rassurer mais sans succès. O'Neill dit à Kawalsky qu'ils veulent parler au Goa'uld. Kawalsky n'est pas d'accord et veut simplement qu'ils le tuent, peu importe s'il perd la vie. En faisant cela, son pouls s'accélère, laissant finalement la place au Goa'uld qui est en lui. Ne voulant pas parler à Teal'c le traitre, il s'adresse à Hammond. Le Goa'uld ne se présente pas et exige tout simplement de passer par la Porte des étoiles. Refusant toute négociation, il commence à se dégager des liens qui le retiennent. Alors que les soldats sont prêts à faire feu, Kawalsky reprend le dessus. Hammond lui promet qu'il ne lui soumettra plus une épreuve pareille et dit au docteur Warner de le prévenir aussitôt qu'il est prêt à retirer cette chose de son officier.
  • Dans la salle de réunion, Hammond, présente une proposition faite par le colonel Kennedy. Kennedy propose, au vu du peu de chance de succès de l'opération de retrait du parasite, de garder celui-ci vivant afin qu'il puisse donner des informations. O'Neill, Daniel et Carter, montrent leur désapprobation. Teal'c répond que les Goa'uld naissent avec toute la connaissance des Goa'uld qui l'ont précédé, mais qu'il ne donnera pas les informations de lui-même. Kennedy propose alors de simplement l'étudier, face au peu de chances de survie du major. Hammond devient de plus en plus exédé de l'attitude de Kennedy. Kennedy répond alors qu'il va en référer à ses supérieurs. Hammon lui dit alors qu'il va directement en parler au président des États-Unis et ordonne la poursuite de la procédure de retrait.
  • Dans l'infirmerie, le docteur Warner teste différents anesthésiants sur le symbiote de Teal'c. Se basant sur les impressions de Teal'c et sur le fait que lui et le symbiote ne communiquent ensemble, il demande à l'infirmière de le libérer.
  • Pendant ce temps, O'Neill et Kawalsky discutent ensemble sur l'issue de l'opération. Alors qu'O'Neill tente de le rassure, Kawalsky le met face aux réalités et dit qu'il connait les risques encourus. Il demande à être incinéré. Pour lui, il se faisait une joie d'avoir un commandement, et dit à O'Neill que cela a été un honneur de servir à ses côtés.
  • Dans la salle d'opération préparée pour l'intervention, Kawalsky émet une dernière demande au général Hammond : il veut se réveiller en étant lui-même ou bien pas du tout. Hammond lui donne sa parole. L'opération commence. Au bout d'un certain temps, Warner commence à détacher le ganglion de la colonne vertébrale. Carter et Daniel discutent sur la possibilité de faire une telle extraction sur Sha're. Warner remarque qu'il y a des signes de vie dans le symbiote sans qu'il comprenne pourquoi. Alors qu'il sectionne des filaments attachés au cerveau de Kawalsky, ce dernier se met à convulser puis s'arrête. Warner retire enfin le parasite. L'opération semble être un succès. Teal'c regarde, dubitatif.

Acte 5[modifier]

  • Kawalsky est allongé dans l'infirmerie avec O'Neill et Warner à ses côtés. Warner fait des tests de mouvement sur Kawalsky qui semble réponde au-delà des espérances du médecin. Kawalsky se met à tousser quand O'Neill lui donne de l'eau pour étancher sa soif. O'Neill lui dit faire doucement car maintenant, il ne boit plus pour deux.
  • Dans le bureau du général Hammond, Kennedy entre pour lui signifier qu'il retourne à Langley avec pour ordre de prendre Teal'c avec lui vu qu'il détient le seul spécimen goa'uld sur Terre. Quand Kennedy lui dit que ces aliens sont certainement la plus grande menace qui ait existé, Hammond lui rappelle que cette base est en première ligne et qu'elle a été établie pour cette raison. Kennedy dit qu'il prépare leur départ pour le lendemain.
  • Dans l'infirmerie, Daniel a rejoint O'Neill et demande à Kawalsky s'il veut voir le symbiote avant qu'ils l'emmènent à Langley. Kawalsky ne veut pas le voir. Carter entre pour avertir les autres que Kennedy emmène Teal'c à Langley pour étude. O'Neill est exaspéré et s'en va suivi de Daniel, disant que ses principes éthiques sont plutôt flexibles. Kawalsky demande alors à Carter si elle peut amener Teal'c pour le remercier de l'avoir sorti. Carter dit qu'elle fera son possible.
  • Teal'c, entouré de deux gardes se dirige vers l'infirmerie. Assis, Kawalsky tient à remercier particulièrement celui qui l'a sauvé. Puis Kawalsky demande à être seul avec Teal'c, en faisant même un ordre. Les deux gardes se mettent à l'extérieur. Tout à coup, les yeux de Kawalsky s'illuminent et il saisit Teal'c à la gorge. Il dit au Jaffa que ce qu'ils ont retiré n'était qu'une enveloppe morte et qu'il ne faisait déjà qu'un avec l'hôte. Il propose à Teal'c de le servir. Teal'c refuse. Une fois débarrassé de Teal'c, le Goa'uld sort de l'infirmerie, neutralise les deux gardes et se dirige vers la salle de contrôle pendant qu'O'Neill s'explique avec Hammond dans son bureau. Le Goa'uld ordonne à tous de dégager de la salle puis se dirige vers le clavier d'entrée des coordonnées. Harriman tente de l'en empêcher, mais le Goa'uld lui brise le bras contre la console. Il entre alors les coordonnées de Chulak.
  • Teal'c se réveille, constate l'état des gardes, et, lorsque Warner lui demande ce qui s'est passé, répond que le Goa'uld les a trompés et que maintenant il a pris le contrôle.
  • La séquence d'autodestruction est enclenchée, les portes blindées se ferment et Kawalsky se dirige vers la salle d'embarquement, mais il se trouve face à Teal'c qui est sur la rampe d'accès. Teal'c lui dit qu'il ne peut pas passer. Le Goa'uld se précipite alors vers Teal'c et les deux se battent.
  • O'Neill et Hammond arrivent dans la salle de contrôle. Harriman leur dit qu'il a entré les coordonnées pour Chulak. Alors qu'O'Neill demande comment le Goa'uld a-t-il pu entrer le code de déclenchement de la séquence, Hammond demande à O'Neill en tant qu'officier de rentrer le code d'identification pour annuler le compte-à-rebours d'autodestruction.
  • Le combat continue, l'un mettant la tête de l'autre dans l'horizon des événements. Une fois la séquence désactivée, O'Neill demande à Harriman d'ouvrir les portes blindées. Il découvrent alors le combat. Il demande à Teal'c via l'intercom de le maintenir. Puis, il ordonne à Harriman de couper la Porte à son signal. La Porte se désactive, avec une partie du crâne de Kawalsky manquante car elle se trouvait dans l'horizon. Le corps sans vie de Kawalsky tombe et le reste du symbiote tombe aussi sur la grille, se consumant. O'Neill arrive au même moment. Teal'c et O'Neill se penchent sur Kawalsky et Teal'c déclare qu'il était l'ami d'O'Neill. O'Neill dit froidement que son ami est mort sur la table d'opération, puis s'en va.
  • Plus tard, Carter et Daniel spéculent sur le fait que seul Kawalsky pouvait connaitre les coordonnées d’autodestruction, amenant au fait qu'une partie de l'hôte doit survivre. Il y a donc un espoir pour Sha're et Skaara.
  • Dans son bureau, le général Hammond discute au téléphone avec le président des États-Unis, le sourire sur le visage. O'Neill et Kennedy sont présents. Hammond dit au président qu'il peut venir n'importe quand à la base. Le président semble demander à parler à Kennedy. Hammond donne le combiné à Kennedy.
  • Dans la salle d'embarquement, Hammond demande à O'Neill si SG-1 est prête à partir. O'Neill répond que tout est prêt. Hammond leur donne le feu vert pour une mission de reconnaissance sur P3-575. Puis la porte s'ouvre et Teal'c entre habillé du même uniforme que SG-1 et muni d'une lance goa'uld. Il rapporte au général Hammond. O'Neill lui souffle de dire « mon général ». Hammond accueille Teal'c. Carter dit que les conditions sur la planète sont favorables et les quatre membres de SG-1 passent finalement par la Porte activée.

Analyse[modifier]

  • On ne sait pas combien de temps s'est écoulé exactement entre le retour de Chulak (« Enfants des dieux ») et la tentative d'intrusion des Goa'ulds par la Porte des étoiles. Ce temps semble assez court, mais suffisamment long pour avoir permis à tous les réfugiés de rentrer chez eux.
  • L'iris qui a été installé sur la Porte est étoiles est en pur titane placé à moins de trois micromètres de l'horizon des événements. Cela ne laisse pas la place à la matière pour se réintégrer à la sortie du vortex et provoque donc la mort instantanée de tous les êtres charnels vivants qui passeraient par la porte l'iris fermé.
  • Le Stargate Command dispose d'un système d'auto-destruction réglable assez puissant pour « vaporiser » la montagne (selon les termes de Samantha Carter) empêchant ainsi tout passage par la Porte des étoiles puisqu'elle serait ensevelie.

Questions[modifier]

Questions répondues[modifier]

Questions non répondues[modifier]

Citations remarquables[modifier]

Colonel Jack O'Neill  : (convoqué par Hammond) Il y a une mauvaise nouvelle, mon général ?
Général George Hammond  : Eh bien, vous n'aimez pas les préambules, colonel...
O'Neill  : Le week-end s'est mal passé ? La pêche a été mauvaise ?...


Major Charles Kawalsky  : Quoiqu'il arrive, je veux que vous sachiez une chose... ...Ça a été un honneur de servir à vos cotés... mon colonel.
Colonel Jack O'Neill  : ...Écoutez, um... J'ai quelque chose à vous demander, ce n'est pas facile pour moi...
Kawalsky  : On est ami, vous le savez bien...
O'Neill  : ... Si vous y passez... j'peux avoir votre stéréo ?


Charles Kawalski  : J'ai soif...
Jack O'Neill  : Tenez... (Kawalsky tousse après avoir bu une gorgée) Doucement major, maintenant vous ne buvez plus pour deux.


Apparition des personnages


Notes[modifier]

  • Dans la version française, le Goa'uld dit « Je m'appelle Kree ». Il s'agit très certainement d'une erreur de traduction car la version originale dit « Nemeth Kree » qui est du langage Goa'uld. Le mot Kree est un mot courant Goa'uld qui veut dire notamment attention et n'est pas utilisé comme nom propre. De plus, une fois qu'Hammond s'est présenté comme commandant de la base au Goa'uld, Hammond demande : « Et vous êtes ? », ce à quoi le Goa'uld répond : « Uniquement intéressé à repartir par Porte des étoiles, et sur le champ ».

Production[modifier]

Goofs[modifier]

Position Type d'erreur Description
0:02:42 Continuité Lors de la séquence d'introduction, au moment de la deuxième tentative visible d'intrusion des Goa'ulds par la Porte des étoiles, nous pouvons voir juste à gauche en bas de l'écran la vue d'ordinateur de la séquence d'auto-destruction enclenchée. Dans le plan suivant, le général Hammond demande l'enclenchement de l'auto-destruction. Nous voyons ensuite l'ordinateur sans message, puis le message d'auto-destruction qui s'affiche de nouveau.
0:06:17
0:21:34
Continuité Lors des séquences tournées dans la cellule de détention du SGC, l'emblème situé sur le front de Teal'c est à l'envers, retourné. Lors des autres séquences, il est en position normale
0:31:19
0:31:49
0:32:57
Continuité Lors de l'opération d'extraction du symbiote goa'uld, le chronomètre remonte le temps. La première vue montre le chronomètre à 1:19:49, puis ensuite il revient à 0:23:50 et devient un compte-à-rebours et repasse ensuite en chronomètre.

Références[modifier]

  1. Dans la VF, il parle carrément d'un tube d'aspirine
  2. La version française dit : « ça leur f'ra les pieds ».

Voir aussi[modifier]