Épisode:Une nouvelle ère, 1re partie

Stargate Wiki Sémantique — La référence sémantique sur l'univers Stargate
Aller à : navigation, rechercher
Épisode Crédits Retranscription Images Citations
« Une nouvelle ère », 1re partie
Un épisode de Stargate Atlantis
Une nouvelle ère, 1re partie.jpg
Un jumper volant au-dessus de l'Antarctique il y a plusieurs millions d'années

Titre original Rising, Part 1
N° d'épisode Saison 1
Épisode 01
Réalisé par Martin Wood
Écrit par Robert C. Cooper
Brad Wright
Directeur de la photographie Michael C. Blundell
Andreas Poulsson
Montage Brad Rines
Date de diffusion originale Drapeau : États-Unis États-Unis : 16 juillet 2004
Drapeau : France France : 15 avril 2005
Invités
Invités spéciaux
et
Chronologie des épisodes
 
« Une nouvelle ère », 2e partie « Une nouvelle ère », 2e partie  link= « Une nouvelle ère », 2e partie
Image titre de l'épisode
Une nouvelle équipe Stargate embarque pour une dangereuse mission dans une galaxie éloignée où elle découvre une cité mythique perdue — ainsi qu'un nouvel ennemi mortel.
« Une nouvelle ère », 1re partie est le 1er épisode de la 1re saison de Stargate Atlantis.
Cet épisode est le premier d'une suite en deux parties. Il est suivi par « Une nouvelle ère », 2e partie.

Points essentiels[modifier]

Développement histoire[modifier]

Planètes :
Races :
Technologie :
Vaisseaux spatiaux :
Lieux :
Divers : Bâche

Histoire[modifier]

Préambule[modifier]

Il y a plusieurs millions d’années, dans une jolie cité alien située en Antarctique, un homme et une femme en habits argentés – deux parmi les Anciens qui ont créé les Portes des étoiles – se regardent, l’homme étant visiblement fâché. La femme regarde ensuite par la fenêtre pendant que la cité s’élève au dessus des glaciers et s’envole vers les étoiles, l’abandonnant dans un petit avant-poste. Cette femme sera retrouvé des millions d'années plus tard en 2002 et sera connue sous le nom d'« Ayiana » (SG1 : « Prisonnière des glaces »).

De nos jours : Dans l’avant-poste abandonné par les Anciens (SG1 : « La Cité perdue », 2e partie), le Dr. Elizabeth Weir, responsable du projet Stargate Atlantis, utilise un ascenseur, accompagnée par le Lt. Aiden Ford, pour descendre le long du trou profond percé dans la glace par les anneaux de transport de l’Al’kesh à bord duquel se trouvait le Colonel Jack O’Neill lors de l’attaque des forces d’Anubis. Atteignant le complexe de recherche à la base, ils trouvent le Dr. Rodney McKay et le Dr. Carson Beckett se disputant sur le fait que Beckett a peur de s’assoir sur le fauteuil Ancien, qui contrôle les armes les plus puissantes connues de toute l’humanité – même s’il possède (et se trouve en fait être celui qui l’a découvert) le gène mutant qui active automatiquement tout ce qui touche à la technologie Ancienne. Comme Weir le remarque, seulement une poignée de personnes possèdent le gène, et, chaque fois que l’un d’entre eux s’assoit sur le fauteuil, ils en apprennent davantage sur les Anciens.

Le Dr. Daniel Jackson du Stargate Command annonce à Weir et McKay la découverte remarquable qu’il vient tout juste de faire. L’adresse Porte des étoiles de la cité perdue d’Atlantis est incomplète. Sur un tableau blanc, il ajoute un huitième symbole – indiquant qu’Atlantis ne se trouve ni sur Terre, ni dans la Voie Lactée, mais sur une planète très, très loin d’ici. Et ils peuvent en appeler la porte.

Au moment où le Général Jack O’Neill se dirige vers l’avant-poste dans un hélicoptère piloté par le Major John Sheppard, McKay convint Beckett de s’assoir sur le fauteuil. Il active et lance un drone Ancien qui faillit détruire l’hélicoptère. Grâce à la dextérité de pilotage de Sheppard et la nouvelle habilité de Beckett de désactiver l’arme, l’hélicoptère peut atterrir en toute sécurité sur le site.

Dans l’avant-poste, Daniel annonce à O’Neill que les Anciens ont fait décoller toute leur cité vers une galaxie naine appelée Pégase. Afin de pouvoir monter une expédition qui puisse atteindre une destination aussi lointaine, ils ont besoin de booster la Porte des étoiles avec l’unique E2PZ à la disposition de la Terre, une source d’énergie Ancienne qui alimente actuellement les systèmes de défense de l’avant-poste et qui est vitale pour la défense de la Terre contre une attaque alien. L’appel de la porte pourrait totalement pomper l’E2PZ. Et même s’il ne le faisait pas, il pourrait ne pas y avoir assez de puissance pour que l’équipe d’Atlantis puisse revenir.

O’Neill refuse, mais Daniel le convint qu’en visitant la cite des Anciens, ils pourront peut-être trouver d’autres E2PZ – et qui sait quoi d’autre – pour protéger la Terre. L’expédition a le feu vert, bien qu’O’Neill insiste sur le fait que Daniel est trop indispensable ici sur Terre et qu’il ne joindra pas l’expédition. Weir est responsable de l’expédition, avec le Colonel Marshall Sumner comme officier supérieur militaire. Après une certaine hésitation, Sheppard – qui découvre qu’il possède naturellement le gène Ancien – se joint à l’expédition hors-monde ainsi que McKay, Beckett, un régiment militaire et une équipe complète de gens parmi les plus brillants représentants de pas moins d’une douzaine de pays.

Ils arrivent dans la cite des Anciens, qui est pleine à craquer de technologie impressionnante, avec notamment sa propre Porte et un hangar plein de vaisseaux spatiaux. Les systèmes d’alimentation de la cité s’activent au fur et à mesure que l’équipe avance dans l’exploration. Ils découvrent avec stupéfaction que la cité – qu’ils peuvent maintenant sans crainte appeler Atlantis – est sous les eaux, maintenue par un champ de force au fond de l’océan. Ils découvrent aussi un message holographique qui leur dit comment les Anciens ont développé les Portes des étoiles comme moyen de semer la vie au travers de l’univers. Ils ont ensemencé nombre de planètes dans la galaxie Pégase, jusqu’à ce qu’ils découvrent une planète avec une race guerrière qui se nourrit parmi les mondes humains sans défense à un tel point qu’il ne resta plus qu’Atlantis. Avant qu’il ne soit trop tard, ils submergèrent la cité pour leur protection.

Soudain, McKay hurle d’éteindre l’hologramme. La puissance de la cité est pompée rapidement du fait que tous les systèmes s’allument automatiquement – et le champ de force qui retient l’océan s’affaiblit rapidement. Reprendre la Porte pour la Terre est impossible sans un autre E2PZ à pleine capacité, et le dernier module de la cité est presque déchargé. Cependant, appeler une autre planète de la galaxie Pégase est toujours possible. Weir demande à Sumner et à Sheppard de monter une équipe pour reconnaître une planète choisie arbitrairement pour permettre l’évacuation de l’expédition Atlantis.

La planète, Athos, est peuplée par une race d’humains d’une ère pré-industrielle vivant dans la crainte des Wraith, la race guerrière mentionnée par l’hologramme. Le leader Athosien, une jolie femme du nom de Teyla, n’apprécie pas trop l’attitude hautaine de Sumner à son égard, mais apprécie Sheppard. Alors que les militaires investiguent la cité voisine abandonnée des ancêtres de Teyla, cherchant à la fois un refuge et des E2PZ, Teyla emmène Sheppard dans une grotte. Les murs sont couverts par des dessins racontant l’histoire de son peuple et comment les Wraith attendent quelques centaines d’années que la population devienne suffisante en nombre avant de les attaquer et de les « moissonner ». Elle croit que les Wraith peuvent sentir quand quelqu’un pénètre dans la cité.

Tout à coup, trois vaisseaux ressemblant à des dards passent par la Porte des étoiles. Teyla, qui possède un sens particulier, « sent » que ce sont les Wraith qui sont de retour.

Acte 1[modifier]

Acte 2[modifier]

Acte 3[modifier]

Acte 4[modifier]

Analyse[modifier]

Questions[modifier]

Questions répondues[modifier]

Questions non répondues[modifier]

Modèle:Apparitions Une nouvelle ère, 1re partie

Notes[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]