Drone berzerker

Stargate Wiki Sémantique — La référence sémantique sur l'univers Stargate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Drone berzerker
Drone berzerker.jpg
Nom original (VO) Berzerker drone
Informations de production
Fabricant Race alien
Concepteur Race alien
Spécification techniques
Moteur Moteur subliminique
Armement Armes à énergie
Équipage Aucun
Passagers Aucun
Utilisation
Rôle Chasseur
Affiliation Race alien

Les drones Berzerker[1] sont des vaisseaux robotiques créés par une race alien de la seconde galaxie visitée par l'expédition Destinée. Ils sont déployés par centaines depuis des vaisseaux de contrôle.

Vue d'ensemble[modifier]

Les drones sont sans pilotes, très agiles. Contrôlés par un vaisseau de contrôle, leur seul but est d'éradiquer toutes technologies autre que la leur. Ils accomplissent leur tâche en tournoyant sur leur cible sous tous les angles, s'appuyant sur leur sur ​​nombre considérable pour submerger les défenses de la cible. Bien que les drones possède un schémas d'attaque relativement simple, ils sont capable d'avoir un raisonnement tactique de base. Ils changeront leurs modèles d'attaque pour cibler les zones les plus vulnérables d'un vaisseau se divisent en groupes attaquer plusieurs cibles, et défendre leur vaisseau de contrôle contre les menaces qui pourraient potentiellement l'endommager. Ils s'adaptent rapidement aux stratégies et à la technologie de leur ennemi : après seulement une grande rencontre avec le Destinée, ils ont appris à détecter l'activation des Portes des étoiles pour suivre à la trace l'emplacement du vaisseau.

Il semble qu'il y ait trois modèles de drones distinct. Deux ont presque la même taille qu'une navette, alors que la troisième est assez petite pour être stockée dans une navette et portée par un petit groupe d'humains. Les drones possèdent un système de tir à énergie. Bien que n'étant pas assez puissants pour pénétrer les boucliers de la navette Ancienne leur permettent de vaincre les boucliers du Destinée en quelques minutes. Un tire est suffisant pour détruire une grande partie d'une Porte de type Destinée, mais cela peut être le signe d'une conception plus primitive de la Porte que de la puissance de l'arme elle-même. Les drones eux-même sont assez fragiles, pouvant être détruit d'un simple tir d'une des tourelle du Destinée ou d'un feu nourri d'un fusil automatique. (SGU : « Confrontation », 1re partie, « Confrontation », 2e partie, « Les Enfants du Destinée »)

Contrairement à la plus part des vaisseaux similaires, ils sont capables d'opérer à la fois dans l'atmosphère et dans le vide de l'espace. Non seulement ils possèdent des capteurs avancés pour détecter les signaux radios ou de l'activation de la Porte, mais ils utilisent aussi des projecteurs et peuvent détecter des sons. Si nécessaire, ils peuvent léviter à quelques mètres du sol, se déplaçant très lentement ou ne bougeant pas du tout. (SGU : « Les Enfants du Destinée »)

Histoire[modifier]

Les Ursini ont été en guerre pendant un moment après être accidentellement tombé sur eux, et les avoir réveillé. L'expédition Destinée s'est impliquée dans cette guerre lorsqu'ils ont examiné le site d'une des batailles entre les deux. Les Ursini pilotant un vaisseau éclaireur abandonné vint à leur secours et enrôla le Destinée dans la destruction du vaisseau de contrôle. Bien qu'ayant réussi, les Ursini apprirent que leur colonie avait été détruite par un second groupe de drones, qui a tracé le signal jusqu'au Destinée. Avant la bataille, l'expédition captura l'un des drones inactif pour l'étudier. Ils réussirent accéder à ses données de ciblage et à reprogrammer le reste des les drones inactifs pour cibler la nouvelle vague, ce qui leur permirent de s'échapper. Les Ursini se sont sacrifiés aux drones pour qu'ils aient le temps nécessaire de s'échapper. (SGU : « Confrontation », 1re partie, « Confrontation », 2e partie)

Galerie[modifier]

Références[modifier]

  1. Joseph Mallozzi, « December 4, 2010: Tokyo Prep! Resurgence! Mailbag! », 4 décembre 2010, josephmallozzi.wordpress.com. Consulté le 6 mai 2011