Femme garde serpent

Stargate Wiki Sémantique — La référence sémantique sur l'univers Stargate
(Redirigé depuis Yametha)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Femme garde serpent
Personnage de Stargate SG-1
image du personnage
Informations biographiques
Genre
Race Jaffa
Espèce Humaine
Informations socio-politiques
Occupation Porteuse d'Amaunet[1]
Allégeance Apophis
Informations non liées à l'univers Stargate
Interprété par Janette de Vries
Première apparition « Enfants des dieux »

La femme garde serpent, appelée aussi « Yametha » par Apophis, était une garde serpent porteuse d'Amaunet[1], la « reine » d'Apophis.

Évolution du personnage[modifier]

« Enfants des dieux » (1997)[modifier]

Yametha porte en elle un symbiote goa'uld totalement mature. Elle attend les ordres d'Apophis dans la chambre d'implantation du palais de Chulak. Lorsque Teal'c amène dans la salle le caporal Weterings, Apophis lui ordonne de venir auprès du corps de Weterings allongé sur l'autel. Le symbiote, Amaunet[1], commence à sortir de la poche ventrale. Lorsque qu'Apophis lui demande si l'hôte potentiel lui plait, le symbiote pour toute réponse retourne dans la poche. Déçu, Apophis tue Weterings et ordonne Tealk d'en amener une autre.

Plus tard, lorsque Sha're se trouve dans la salle, Apophis semble réellement enchanté. Il tire le rideau derrière lequel se trouve Yametha et cette dernière s'approche du corps de Sha're comme la fois précédente. Mais cette fois-ci, Amaunet sort totalement de la poche et Yametha s'en va, visiblement affaiblie.

Notes[modifier]

  • Ce personnage n'a aucune ligne de dialogue.
  • Quand Apophis l'appelle, on ne sait pas réellement si « Yametha » est son nom ou bien un qualificatif. Dans les crédits de fin, elle joue le personnage de la femme garde serpent (Female Serpent Guard en anglais). « Femme garde serpent » est retenu comme étant canon.
  • Le sort de ce personnage est inconnu étant donné qu'il n'apparait plus par la suite.

Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Le nom du symbiote est révélé dans « Secrets ».