Charles Kawalsky

Stargate Wiki Sémantique — La référence sémantique sur l'univers Stargate
Aller à : navigation, rechercher
Charles Kawalsky
Personnage de Stargate, la Porte des étoilesStargate SG-1
image du personnage
Informations biographiques
Planète d'origine Terre
Nationalité Américaine
Décès 1997 (tué par Teal'c)
Salle d'embarquement du Stargate Command
Genre
Race Tau'ri
Espèce Humain
Informations socio-politiques
Occupation Militaire
Grade Major
Allégeance US Air Force,
Stargate Command,
SG-2
Informations non liées à l'univers Stargate
Interprété par John Diehl (Stargate, la Porte des étoiles)
Jay Acovone (Stargate SG-1)
Voix française Jean-Marie Moncelet (Diehl),
Érik Colin (Acovone)
Première apparition Stargate, la Porte des étoiles

Charles Kawalsky était major au sein de l'US Air Force. Il a fait partie de la première mission Abydos avec le colonel Jack O'Neill en 1995. Il fut le premier leader de SG-1 au moment où les équipes SG furent créées. Il est mort en 1997 peu après avoir été pris comme hôte par un symbiote Goa'uld.

Biographie[modifier]

En 1982, Kawalsky, alors capitaine, fit partie d'un escadron (ainsi que Jack O'Neill) qui vint en Allemagne de l'Est extraire un agent Russe. La mission fut un échec total et le colonel John Michaels, commandant de l'équipe, mourut lors de cette mission, tué par un sniper (SG1 : « Le Maître du jeu »).

Évolution du personnage[modifier]

Stargate, la Porte des étoiles (1995)[modifier]

Charles Kawalsky (interprété par John Diehl) avant la première mission Abydos.

Lorsque le docteur Daniel Jackson achève son symposium sur l'Égypte ancienne, Kawalsky l'invite à monter à bord d'une berline de l'US Air Force et de faire la connaissance de Catherine Langford. Juste après avoir reçu des billets d'avion, Kawalsky ouvre la portière.

Dans l'installation militaire de l'US Air Force située à Colorado Springs, Kawalsky accueille Jackson et l'emmène au niveau -28 où se trouve le cartouche de Gizeh. Plus tard, il reçoit des ordres du colonel Jack O'Neill qui prend le commandement du projet Gizeh.

Deux semaines plus tard, Kawalsky guide Jackson dans une salle de réunion où ce dernier révèle le dernier symbole manquant sur la Porte des étoiles. Après en avoir reçu l'ordre, Kawalsky actionne une commande qui révèle l'appareil appelé Porte des étoiles à Jackson.

Une fois que Jackson a trouvé le moyen d'atteindre une destination par la Porte des étoiles, le colonel O'Neill dirige une équipe de reconnaissance avec Kawalsky en tant qu'officie en second. Quand Jackson apprend à l'équipe qu'il lui faut trouver un cartouche du même type contenant les symboles de la porte pour revenir sur Terre, Kawalsky s'emporte contre Jackson. O'Neill ordonne à Kawalsky de construire un camp de base.

Quand Jackson est trainé par animal domestique inconnu, O'Neill, Kawalsky et Brown le poursuivent. Lorsqu'ils retrouvent Jackson inconscient, ils découvrent alors une population indigène travaillant dans une mine à ciel ouvert. Il font la connaissance de ce peuple et le suivent à l'intérieur de leur grande cité fortifiée. Dans la cité, alors qu'ils découvre un bronze avec l'Œil de Râ, les indigènes se dirigent soudainement vers la porte de la cité pour la verrouiller. Kawalsky et Brown paniquent et prennent des otages. Quand ils réalisent que les indigènes voulaient seulement les protéger d'une tempête de sable, Kawalsky s'excuse sincèrement auprès de Kasuf, le chef des indigènes.[1]

Durant la nuit, Kawalsky, O'Neill, Brown et Jackson sont invités à un banquet. Kawalsky conseille Jackson de ne pas manger la viande. Jackson répond que cela pourrait être alors considéré comme une insulte à leurs yeux. Quand un plateau sur lequel se trouve un animal avec une carapace, Kawalsky se met à rire face à la tête de Jackson. Kasuf fait signe à Jackson de prendre un morceau de viande. Kawalsky rappelle alors à Jackson qu'il ne faut surtout pas les offenser. Pendant ce temps, dans la pyramide d'Abydos, Ferretti tente de contacter Kawalsky par radio mais sans succès. Plus tard dans la nuit, Kawalsky et Brown sont surpris de la réaction d'O'Neill quand Skaara, un jeune Abydossien, touche une arme posée sur un lit.

Dans la nuit, tout le monde y compris Kawalsky part à la recherche de Jackson qui a disparu. Ils le trouvent finalement dans une caverne où Jackson explique toute l'histoire des Abydossiens avec . Kawalsy découvre un cartouche où se trouve écrite l'adresse de la Porte des étoiles qui leur permettra de rentrer chez eux. Malheureusement, le dernier symbole est manquant, rongé par l'usure du temps. Quand O'Neill entend cela, il ordonne à son équipe de remballer tout et de revenir à la pyramide. Dans la pyramide, O'Neill voit Kawalsky se faire assommer par un soldat avec une tête en forme d'aigle. Plus tard O'Neill est jeté dans une cellule remplie d'eau où il retrouve Kawalsky, Ferretti et Freeman. Kawalsky demande où se trouve Jackson. O'Neill a pour seule réponse un regard choqué et terrifié.

Le jour suivant, O'Neill, Ferretti, Kawalsky et Freeman se retrouvent à genoux, sur le point d'être exécutés par Daniel Jackson, exécution ordonnée par Râ afin que cela serve d'exemple à quiconque remettrait en question son autorité. Jackson fait semblant mais retourne soudain la lance Goa'uld contre Râ et tire. Durant l'échange de tirs, Kawalsky voit avec horreur Freeman se faire abattre. Mais Jackson le presse à s'enfuir. Plus tard, dans une caverne, Kawalsky fait l'éloge de l'armée improvisée des gamins. Mais, à la stupéfaction de Kawalsky, O'Neill lui demande de reprendre toutes les armes et de renvoyer les gamins chez eux. Kawalsky répond qu'ils n'ont plus où aller maintenant. Il apprend aussi de Jackson qu'O'Neill a amené une bombe nucléaire. Plus tard, quand Skaara dessine sur le mur, Kawalsky est le premier à apprendre que Jackson a finalement trouvé le septième symbole.

Le jour suivant. Kawalsky, Skaara, Ferretti, Nabeh ainsi que d'autres jeunes Abydossiens attendent en dehors de la pyramide tandis qu'O'Neill, Jackson et Sha're se retrouvent en dedans, apportant des offrandes à Râ. Quand un échange de tir se passe à l'intérieur de la pyramide, Kawalsky et la petite troupe improvisée tente d'atteindre l'entrée de la pyramide mais sans succès. Quand des planeurs de la mort sortent pour les combattre, tous réussissent à se mettre à couvert sauf Nabeh. Finalement, à court de munitions, Kawalsky se rend, suivi par les autres survivants. Mais ils sont libérés par le reste de la population abydossienne, conduite par Kasuf. Finalement, quand l'équipe est prête à rentrer sur Terre par la Porte des étoiles, Kawalsky remercie Jackson et lui serre la main.

« Enfants des dieux » (1997)[modifier]

Les majors Kawalsky et Ferretti sont interrogés par les membres du bureau du général Hammond au sujet de la première mission Abydos peu de temps après qu'un alien ayant l'apparence de Râ soit venu par la Porte des étoiles, ait tué quatre soldats et kidnappé une autre. Plus tard, dans la cellule de détention du SGC, Kawalsky retrouvre le colonel Jack O'Neill et lui révèle que lui et Ferretti n'ont rien dévoilé particulièrement à cause des « gamins ».

Il fait partie de l'équipe dirigée une nouvelle fois par le colonel O'Neill et retourne sur Abydos. Il donne en guise de bienvenue un paquet de mouchoirs au docteur Daniel Jackson. Plus tard, après qu'une tempête de sable se soit apaisée, lui, le colonel O'Neill, le capitaine Samantha Carter et Jackson, ainsi que quelques Abydossiens sortent de la pyramide et se dirigent vers une grande salle où ils découvrent que la Porte des étoiles d'Abydos n'est pas la seule destination possible, mais qu'il existe un réseau entier de Portes des etoiles. Quand ils reviennent dans la pyramide, ils découvrent un champ de bataille car Apophis est passé par là quelques instants auparavant. Kawalsky rentre sur Terre avec le reste de l'équipe et Jackson.

Plus tard, quand le général Hammond annonce la création des équipes SG, Kawalsky a la surprise d'apprendre qui prend le commandement de SG-2, sur recommandation du colonel O'Neill. SG-2 accompagnera SG-1 sur Chulak (surnommée « Planète Kawalsky » par lui-même), ceci grâce à Ferretti, blessé lors de l'attaque d'Apophis, mais qui a eu assez de force pour relever tous les symboles de la porte afin de pouvoir y aller. Sur Chulak, tandis que SG-1 effectue une reconnaissance, SG-2 construit un camp de base et un périmètre de défense (avec l'aide du capitaine Carter), en attendant le retour de SG-1

Le jour suivant, SG-1, ainsi que Teal'c, le prima d'Apophis, et de nombreux prisonniers, se précipitent vers la zone de la Porte des étoiles, poursuivis par un planeur de la mort et des Jaffas. Kawalsky et Warren réussissent à abattre le vaisseau grâce à un lance-missile portatif. SG-2 défend la zone contre les Jaffas, permettant aux fuyards de revenir sur Terre par la Porte des étoiles. Quand il porte secours à Casey, un membre de SG-2 qui a été abattu par un tir de lance Goa'uld, un enfant Goa'uld s'échappe de la poche du Jaffa mort qui le portait et pénètre dans Kawalsky au niveau de son cou sans que celui-ci ne s'en aperçoive. Après être revenu sur Terre, il souffre au niveau de son cou et peu après, ses yeux s'illuminent.

« L'Ennemi intérieur »[modifier]

Kawalsky et le colonel Jack O'Neill se taquinent quand le major général George Hammond leur présente P3-575 et P3A-577 comme destinations possibles pour SG-1 et SG-2. Quand les Goa'ulds tentent d'atteindre la Terre par la Porte des étoiles, Kawalsky espère seulement les laisser passer pour leur flanquer la raclée qu'ils méritent. Puis, tout à coup, Kawalsky ressent une terrible douleur au niveau de la nuque. Il a déjà pris une poignée d'aspirine mais sans effet. O'Neill lui demande de passer à l'infirmerie pour voir ce qui ne va pas.

Dans l'infirmerie, le docteur Nimziki ausculte Kawalsky et lui demande les symptômes de ses maux de tête. Kawalsky dit que cela s'empire. Alors Nimziki remarque une bosse au niveau du cou de Kawalsky. Il touche l'emplacement quand soudain, une forme se déplace directement au niveau du cou de Kawalsky. Les yeux de Kawalsky s'illuminent et il attrape Nimziki par la gorge et lui brise la nuque. Alors que le capitaine Samantha Carter et le docteur Daniel Jackson font une présentation du DHD, Jackson est surpris de voir Kawalsky dans la salle d'embarquement du SGC, debout sur la rampe. Visiblement confus, ce dernier n'a aucune idée de ce qui se passe quand O'Neill le lui demande. Dans l'infirmerie, le docteur Warner ausculte Kawalsky et, à cause des pertes de mémoire, dit qu'il va effectuer une IRM.

Dans la salle de l'IRM, le docteur Warner vérifie les résultats de l'IRM : un Goa'uld se trouve à l'intérieur de Kawalsky, enroulé autour de la moelle épinière près du cerveau. Alors que Warner annonce à Kawalsky qu'il retire Kawalsky du service actif, les yeux de Kawalsky brillent et Wartner a tout juste le temps de percuter le coup de poing d'alerte générale. Kawalsky atteint la salle de contrôle, assomme trois techniciens et commence à entrer les coordonnées d'une porte sur l'ordinateur d'appel. Le capitaine Carter entre dans la salle, tente de stopper Kawalsky, mais sans succès, mais réussit à attraper le micro et ordonne la fermeture des portes blindées. Alors Kawalsky attrape Carter et lui demande de l'aide en parlant avec une voix déformée. Le colonel O'Neill entre et voit la scène. Il demande aux soldats de ne pas tirer. Kawalsky entraîne Carter dans un ascenseur pour tenter de rejoindre la surface. Carter pousse le bouton d'arrêt d'urgence mais Kawalsky la tire contre le mur, l’assommant sur le coup. Quand O'Neill réussit à ouvrir la porte de l'ascenseur, il découvre Kawalsky (dans son état normal) qui appelle à l'aide.

Dans l'infirmerie, Kawalsky est attaché sur une plateforme tournante. Il apprend alors qu'un enfant Goa'uld est enroulé autour de sa moelle épinière. Parce qu'il n'est pas encore mature, il provoque chez Kawalsky ses pertes de mémoire. Le docteur Warner dit au général Hammond qu'il a supprimé tous les antidouleurs afin qu'il garde toute son acuité. Le retrait du symbiote est une opération extrêmement complexe d'après le docteur Warner. Kawalsky ne veut qu'une chose : qu'on lui retire ce machin. Mais Teal'c demande à parler au Goa'uld. Après une grande douleur, ce dernier prend le contrôle et se met à parler. Il ne souhaite que passer par la Porte des étoiles sans plus d'explication. Alors qu'il est sur le point de détacher, les soldats le mettent en joue mais Kawalsky reprend le contrôle de son corps. Le général Hammond ordonne au docteur Warner de trouver un moyen coûte que coûte de retirer le symbiote.

Plus tard, dans l'infirmerie, Kawalsky est toujours attaché dans un lit classique et discute avec le colonel O'Neill. Kawalsky dit que s'il ne s'en sort pas, il veut être incinéré. O'Neill plaisante avec lui en lui demandant sa stéréo s'il y passe.

Finalement, le docteur Warner est prêt à opérer. Dans la salle d'opération, Kawalsky demande au général Hammond de faire une promesse : il veut se réveiller en tant que lui ou pas du tout. Une heure et demie plus tard, le docteur Warner retire le parasite de Kawalsky. L'opération semble être un succès.

Dans l'infirmerie, Kawalsky commence doucement à retrouver des forces et réussit à bouger ses doigts et ses orteils. Il demande à Carter de pouvoir amener Teal'c afin qu'il le remercie pour ce qu'il a fait. Quand Teal'c se retrouve seul avec lui, les yeux de Kawalsky se remettent à s'illuminer : le Goa'uld est toujours en lui, seule une carcasse morte a été enlevée. Il attrape Teal'c par la gorge et le suffoque. Puis il se dirige dans la salle de contrôle, brise le bras du sergent Walter Harriman et entre les coordonnées de Chulak sur l'ordinateur d'appel. Il active aussi la séquence d'auto-destruction ainsi que la fermeture des portes coupe-feu. Quand Kawalsky entre dans la salle d'embarquement, il trouve Teal'c qui se tient sur la rampe. Après s'être avertis mutuellement, les deux se livrent à un combat où Teal'c et le Goa'uld mettent la tête de l'autre dans l'horizon des événements. O'Neill, qui a désactivé la séquence d'auto-destruction avec le général Hammond, demande à Teal'c de maintenir Kawalsky dans l'horizon des événements. Puis il ordonne à Harriman de désactiver la Porte des étoiles. Le vortex se coupe, emportant une portion de la tête de Kawalsky, tuant à la fois Kawalsky et le Goa'uld. Quand O'Neill arrive sur la rampe pour voir le corps de Kawalsky, Teal'c lui dit : « Il était votre ami. » O'Neill répond sans état d'âme : « Mon ami est mort sur la table d'opération. »

Notes[modifier]

  • La nationalité de Kawalsky est déduite de son appartenance à l'US Air Force.
  • Kawalsky a été joué par deux acteurs : John Diehl dans Stargate, la Porte des étoiles et Jay Acovone dans Stargate SG-1.
  • Dans Stargate, la Porte des étoiles, Kawalsky est crédité comme « Lieutenant Kawalsky ». Cependant, il porte les galons de lieutenant-colonel sur ses épaulettes. Dans Stargate SG-1, il y a aussi une inconsistance avec le grade. Lorsqu'il porte son uniforme de terrain, nous pouvons voir les insignes de capitaine et quand il porte son uniforme de classe A, nous pouvons voir les galons de major. Malgré tout, c'est le grade de « major » qui est retenu comme canon car le général Hammond l'appelle par le grade de major à plusieurs reprises.
  • Il existe deux épellations pour « Kawalsky » : « Kawalski », écrit sur le badge d'identification qu'il porte sur son uniforme classe A dans le film, et « Kawalsky » dans les crédits de fin du film et dans Stargate SG-1.
  • Charles Kawalsky est appelé affectueusement « Charlie » par Jack O'Neill. Cependant, son prénom formel est prononcé par le sénateur Robert Kinsey lors de l'audition du Stargate Command (SG1 : « Décision politique »).

Autres « Kawalsky »[modifier]

Liens externes[modifier]

Références[modifier]

  1. Cette scène ne se trouve que dans la version Director's Cut du film.

* — Décédé